Fil d'ariane

Icône

Se retrouver dans le dédale du savoir et de l'information – Pour une gestion structurée de l'information

Au nom du souvenir et de l’identité historique canadienne…

… le gouvernement Harper est prêt à dépenser des sommes pour :
– mettre le portrait de la Reine d’Angleterre (signe de l’indépendance et l’autonomie du Canada…) dans tous les ministères et les ambassades
– renommer les entités de l’armée qui avaient retiré  toute connotation royale (d’Angleterre).

Le coût de la 2e option pour un « simple » changement de nom ?
Allez-voir sur CBC :

– Coût pour véhicules : « The average cost of repainting an airplane, for example, could be upwards of $60,000 for a full paint job. With nearly 400 aircraft in its fleet, the RCAF would need to spend in the area of $24 million to rebrand all of its planes »
– Coûts entêtes et image visuelle de logos : $871,000
– Coûts uniformes : $20,000

Soit un total de presque 25 millions de $.

Cependant, pour des raisons budgétaires, et même si les archives sont, en fait, le coeur qui permet de documenter l’identité du peuple canadien à travers le temps, le gouvernement coupe le « programme [qui] distribuait chaque année 1,7 million de dollars aux 13 conseils d’archives provinciaux et territoriaux afin de soutenir localement les activités des services d’archives. Par l’intermédiaire de ces 13 conseils, le PNDA agissait sur le terrain, partout au pays, afin de garantir la préservation du patrimoine documentaire canadien dans les collectivités, et son accessibilité à un large public de chercheurs. » (Lettre de pétition)

Il s’agit malheureusement de la vision court terme qui mène actuellement le pays.

Sans respecter l’avis de la majorité des canadiens, le gouvernement comprends la démocratie comme le fait de satisfaire la minorité qui a aidé à financer l’arrivée au pouvoir des actuels dirigeants. L’important pour eux étant d’être au pouvoir, non pas de rendre service à un pays dans son ensemble et surtout pas de respecter la diversité d’opinion.

Voici le Canada d’aujourd’hui. Cas malheureusement non isolé… La mode est à la démocratie détournée.

Classé dans:Archivistes, Archivistique, ,

Appel à l’action en réaction à l’abolition du Programme national de développement des archives par Bibliothèque et Archives Canada (BAC)

APPEL À L’ACTION

 

Destinataires :

Les membres de la communauté archivistique et tous ceux et celles qui soutiennent les archives.

 

Objet :

Cet appel à l’action est lancé en réaction à l’abolition du Programme national de développement des archives par Bibliothèque et Archives Canada (BAC) le 30 avril 2012, et à ses conséquences néfastes sur les 13 conseils d’archives provinciaux et territoriaux, ainsi que sur le Conseil canadien des archives.

 

Contexte :

Le 30 avril 2012, BAC a aboli le Programme national de développement des archives (PNDA), un programme d’aide financière de 1,7 million administré au nom de BAC par le Conseil canadien des archives (CCA) et dont les contributions sont réparties entre les 13 conseils d’archives provinciaux et territoriaux pour soutenir des activités archivistiques locales. Par l’intermédiaire des conseils, le financement provenant du PNDA agit concrètement sur le terrain dans les 10 provinces et trois territoires, afin de garantir que l’histoire du Canada est conservée sur place, dans les collectivités. Les conseils d’archives du Canada offrent des services centrés sur les utilisateurs, en aidant les établissements d’archives et les archivistes à mieux servir la population canadienne. 

 

Ce remarquable programme a pour but de favoriser la conservation et l’accessibilité du patrimoine archivistique canadien, en poursuivant les objectifs suivants :

  • ·          améliorer l’accès au patrimoine archivistique du Canada au moyen du catalogue national de descriptions archivistiques, ARCHIVESCANADA.ca;
  • ·          mieux faire connaître le patrimoine archivistique du Canada et en accroître l’utilisation;
  • ·          accroître la représentation des peuples autochtones et des groupes ethnoculturels sous-représentés dans le patrimoine archivistique du Canada;
  • ·          améliorer la capacité des réseaux d’archives d’entreprendre des activités stratégiques et de développement;
  • ·          améliorer la capacité des services d’archives de préserver le patrimoine archivistique du Canada.

 

Le PNDA finance les activités suivantes partout au Canada :

  • Élaboration d’un catalogue national de descriptions archivistiques en ligne, et son équivalent provincial et territorial, afin que tous les établissements d’archives, même les plus petits, puissent rejoindre les Canadiens
  • Conseils aux services d’archives en matière de gestion des archives et de préservation
  • Possibilités d’emploi pour les nouveaux diplômés des programmes de formation en archivistique et en sciences de l’information
  •  Accès à des informations en ligne concernant les fonds et collections d’archives
  • Activités de promotion et de formation dans les communautés pour aider les petits organismes à gérer leurs trésors
  • Catalogage de fonds d’archives afin de les rendre accessibles au public
  • Occasions de formation pour les petits centres d’archives locaux gérés par des bénévoles ou par un seul employé
  • Évaluations sur place dans les centres d’archives urbains et ruraux, afin de sauvegarder le patrimoine documentaire du Canada
  • Préservation des documents fragiles et autres documents d’archives, incluant les documents électroniques

 

Conséquences :

Le PNDA était un projet conjoint fédéral-provincial-territorial. Le PNDA, tout comme le programme d’aide financière qui l’a précédé, était une source de financement indispensable pour la communauté archivistique – le CCA existe depuis 26 ans; l’abolition du PNDA signifie que, sans aucun soutien financier, 11 des 13 conseils provinciaux et territoriaux disparaîtront d’ici 30 jours à 6 mois. Certains conseils ont déjà interrompu leurs activités. Le bureau du CCA à Ottawa fermera ses portes au public le 4 mai 2012; l’organisation ne conservera qu’un bureau virtuel. Le personnel a été immédiatement réduit de 8 à 4 employés ETP et sera bientôt réduit de nouveau à un maximum de 2,5 employés ETP. D’autres ajustements pourraient être nécessaires, mais pour le moment, CCA maintient des services à temps partiel pour l’administration du petit programme Jeunesse Canada au travail dans les établissements du patrimoine, ARCHIVESCANADA.ca, Arcan-l et divers services de secrétariat.  

 

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE :

Si votre député est un ministre, appelez à son bureau de circonscription et exposez la situation en plus d’envoyer une lettre.

Écrivez au ministre du Patrimoine canadien, monsieur James Moore, ainsi qu’à votre député, pour leur demander de stopper l’abolition du PNDA.

Députés de la Chambre des communes –

http://www.parl.gc.ca/MembersOfParliament/MainMPsCompleteList.aspx?TimePeriod=Current&Language=F

Voici quelques arguments à invoquer :

  •  Le patrimoine documentaire du Canada est conservé dans plus de 800 établissements d’archives au pays.
  •  Le PNDA aide les centres d’archives à préserver le patrimoine documentaire pour les Canadiens.
  • Le PNDA permet de rallier d’autres contributions financières ainsi que de nombreux partenaires potentiels partout au pays.
  • Le CCA est au service des citoyens. Son travail consiste à garantir la préservation du patrimoine documentaire canadien au profit de tous les Canadiens, aujourd’hui et dans les années à venir. Grâce à des réalisations telles que www.ARCHIVESCANADA.ca, le CCA est devenu une fenêtre à travers laquelle le monde entier peut prendre connaissance de la richesse de nos archives.
  • Les archives contribuent à la prospérité économique de notre pays. Soutenir une économie fondée sur le savoir, c’est soutenir et faciliter l’accès à nos sources de savoir. Les archives sont essentielles au succès de milliers d’entreprises privées et publiques, notamment dans le domaine de l’éducation.
  • Les archives protègent le passé du Canada. Des millions de documents historiques, de photographies, de cartes et de documents audiovisuels sont conservés dans nos centres d’archives un peu partout au pays.
  • Les réunions du forum des milieux intéressés mis sur pied par BAC ne pourront pas remplacer le réseau de professionnels et de bénévoles dédiés aux archives, déployé à la grandeur du pays, et que l’on a mis 26 ans à bâtir. Il faudra des années pour reconstruire ce qui aura été détruit par l’abolition du PNDA.

Apportez votre propre témoignage concernant la valeur du PNDA et des services du CCA; voici des exemples à utiliser :

  • Des livres ou d’autres produits qui ont été créés à partir de documents d’archives rendus accessibles grâce au PNDA
  • Des usagers atypiques qui se sont apprivoisés aux archives grâce au PNDA
  • Une réalisation que vous avez pu mener à bien grâce à l’expertise des conseillers en archivistique, aux services de conservation, aux activités de formation
  • Comment www.ARCHIVESCANADA.ca ainsi que les réseaux d’archives provinciaux ou territoriaux ont permis aux usagers de vous trouver
  • Quels documents ont pu être sauvés et préservés grâce au PNDA et de quelle manière le public en a pris connaissance
  • Quelles activités d’autres groupes ont été soutenues grâce à des projets financés par le PNDA
  • Quels autres projets fédéraux ont tiré profit de l’existence et de la disponibilité de documents préservés et rendus accessibles grâce au PNDA

 Joignez-vous au groupe « Archivists on to Ottawa Trek ». Pour plus d’informations, consultez le site http://groups.google.com/group/archivists_ottawa_trek

Source :

Lara Wilson

Chair – Canadian Council of Archives

Tel: (250) 472-4480

Fax: (250 472-5808

 

CCA toll free number:  1-866-254-1403

http://www.cdncouncilarchives.ca

 

Classé dans:Archivistes, Archivistique, ,

Les archives à l’affiche

Un nouveau blogue francophone pour faire la promotion des archives et du travail des archivistes.

Les Archives à l’affiche est un espace interactif pour savoir tout ce qui se passe dans le domaine de la diffusion et de la mise en valeur des archives. Cet instrument de veille à la portée de tous permettra de faire connaître :

  • Les nouvelles expositions réelles et virtuelles présentant des documents
  • Les nouveautés littéraires
  • Les films et les émissions de télévision qui utilisent les archives
  • Les articles de journaux qui font mention des archives et du travail des archivistes
  • Des évènements de l’actualité pour lesquels les archives ont joué un rôle de premier plan, etc.

Ce blogue a été crée dans le cadre du projet sur la Déclaration québécoise sur les archives, une initiative de l’Association des archivistes du Québec. Tout le monde est invité à participer. Les billets ne concernent pas seulement le Québec et le Canada.

Classé dans:Archivistes, Archivistique

Karin Michel, M.S.I.
Architecte d’information et de données, Gouvernance de l’information et des données

M.S.I obtenue à l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information
Université de Montréal
Québec - Canada

Les propos tenus sur ce blogue sont des réflexions personnelles et n'engagent en rien mon employeur ou quelque personne que ce soit avec laquelle je travaille.

Intérêt en
gouvernance des données, architecture d'entreprise, modélisation de données, knowledge management, RIM, GID / GED, architecture de l'information et de données, ..., analyses de besoins, etc.
Logo AIIM SharePoint Practioner

Pages